Anuario de Estudios Medievales, Vol 30, No 2 (2000)

Elías, canónigo rotense, posible autor de la Chronica Adefonsi Imperatoris


https://doi.org/10.3989/aem.2000.v30.i2.476

José María Canal Sánchez-Pagín , España

Resumen


[fr] Quelques écrivains ont été présentés comme possibles auteurs de la Chronica Adefonsi Imperatoris (CAI): Julián Pérez, auteur d'un faux Cronicón, Domingo Gundisalvi, philosophe Tolédan du XIIᵉ siècle, Rodrigo Jiménez de Rada, Pierre de Poitiers, secrétaire de l'abbé de Cluny, Pierre le Vénérable, Arnaldo, évêque d'Astorga, mais ces attributions ne nous semblent pas suffisamment fondés sur des arguments solides. Par cette raison, nous proposons comme auteur de cette Cronica à Don Elías, chanoine de l'église de Roda de Isábena (Huesca), et auparavant possible abbé de Ripoll, lequel, à requête de l'évêque Gaufrido (1138 et ss.), écrit la Vita Raimundi, évêque de Roda et cette Vita présente quelques affinités avec la CAI. Nous parlons pareillement de la Historia Roderici Campidocti que peut être aussi une oeuvre du même Elías, parce-qu'on croit que fut composée à l'Aragon et se trouve dans la même ligne de la Vita et de la CAI. Nous finisons l'article arguant que le Carmen Campidoctoris dût être écrit par un moine-poète de la seconde moitié du XII siècle.

Texto completo:


PDF


Copyright (c) 2000 Consejo Superior de Investigaciones Científicas (CSIC)

Licencia de Creative Commons
Esta obra está bajo una licencia de Creative Commons Reconocimiento 4.0 Internacional.


Contacte con la revista aem@imf.csic.es

Soporte técnico soporte.tecnico.revistas@csic.es