Anuario de Estudios Medievales, Vol 30, No 2 (2000)

Calatrava. Una villa en la frontera castellano-andalusí del siglo XII


https://doi.org/10.3989/aem.2000.v30.i2.478

Enrique Rodríguez-Picavea Matilla
Universidad Autónoma de Madrid, España

Resumen


[fr] Ce travail veut analyser la complexe réalité des villes frontières de la Péninsule à travers un exemple significatif, celui de la ville de Calatrava au XII siècle. Le point de départ de l'étude se place au moment de l'intégration de la ville de Calatrava et de son vaste finage dans le royaume castellano-léonais d'Alphonse VII Alors commence une évolution complexe qui passe par quatre phases successives: la première décennie de la domination chrétienne, l'implantation de la seigneurie de Calatrava, l'étape de domination almohade et la récupération chrétienne signifiant le début du déclin prolongé de l'agglomération qui marque le point final du travail. Outre les circonstances de l'évolution frontalière de Calatrava, sont ici étudiées les activités économiques, le charte de peuplement concédée à la ville par Alphonse VII, son évolution municipale originelle et la particulière organisation ecclésiastique dérivant de la présence de l'Ordre de Calatrava. L'article se complète par la publication de deux documents du XIIᵉ siècle qui se trouvent aujourd'hui dans le fonds de la section «Órdenes Militares» de l’Archivo Histórico Nacional de Madrid.

Texto completo:


PDF


Copyright (c) 2000 Consejo Superior de Investigaciones Científicas (CSIC)

Licencia de Creative Commons
Esta obra está bajo una licencia de Creative Commons Reconocimiento 4.0 Internacional.


Contacte con la revista aem@imf.csic.es

Soporte técnico soporte.tecnico.revistas@csic.es