Anuario de Estudios Medievales, Vol 29 (1999)

Disputes i compromisos entre l'església de Girona i la noblesa: Notes d'unes difícils relacions. Segles XI i XII


https://doi.org/10.3989/aem.1999.v29.i1.554

Josep M. Salrach
Universitat Pompeu Fabra, España

Resumen


[fr] Dans cet article on étudie les disputes ou conflits entre la jerarcliie ecclésiastique et l'aristocratie de la diocèse de Girona à l'époque du changement féodal. Les sources d'information sont les documents d'XIème et XIIème siècles du cartulaire, appelé de Charlemagne, de l'évêque de Girona, edité par J. M. Marqués, et les documents d'XIème siècle de cette siège, édités par R. Marti. L'article a été divisé en deux parts. Dans la première, la plus générale, il y a le resumé du problème des relations parmi l'Eglise et le pouvoir civil dans l'Antiquité Tardive et l'Haut Moyen Âge, jusqu'à l'XI ème et le XIIème siècles. Le point de vue est général, européen, mais on termine cette partie avec une projection sur la Catalogne. Il s'agit d'une mise en contexte dans laquelle l'auteur essaie de trouver une explication à l'attitude de la noblesse féodale à l'égard de son conflit avec l'Eglise. Dans la deuxième partie de l'article on étudie proprement les disputes et compromis parmi la siège de Girona et la noblesse. Ici on ne fait pas l'analyse et la description de façon concrete, en examinant une dispute après l'autre, c'est à dire, il n'y a pas études de cas avec identificaction de lignages et personnages, parce que prévaut la vision globale et la volonté d'identifier surtout les conflits principaux et les raisons générales et dominantes d'une et autre part. Parmi autres, les questions qu'on guidé la recherche sont: Quels obstacles a trouvé la réforme de l'Eglise? Quelles ont été les causes des disputes? Comme ont été résolus ces conflits? Quels ont été les fondements politiques, matériaux, spirituels et culturels sur lesquels l'Église de Girona a axé leurs compromis avec la noblesse? Comme se sont articulés ces compromis?

Le résultat est un travail que fait l'interprétation de la réforme de l'Église dans le quadre du processus de changement féodal, et qui amene à la conclusion que la réforme fut une partie essentiel de ce processus à cause des mutations que a contribué à introduire dans les relations parmi l'Église et la noblesse et à cause des réponses sociales et politiques qu'elle a suscité.

Texto completo:


PDF


Copyright (c) 1999 Consejo Superior de Investigaciones Científicas (CSIC)

Licencia de Creative Commons
Esta obra está bajo una licencia de Creative Commons Reconocimiento 4.0 Internacional.


Contacte con la revista aem@imf.csic.es

Soporte técnico soporte.tecnico.revistas@csic.es