Anuario de Estudios Medievales, Vol 26, No 2 (1996)

Conquesta, repartiment i colonització de Mallorca durant el segle XIII: Un estat de la qüestió


https://doi.org/10.3989/aem.1996.v26.i2.663

Ricard Soto i Company
Universitat de Barcelona, España

Resumen


[fr] Il ne s'agit pas de taire un simple inventaire bibliographique des nouveautés sur le XIIIᵉ siècle majorquin (auparavant rares, bien que quelquefois très importants) mais plutôt une mise en valeur de celles-là. À mon avis, l'historiographie sur le royaume de Majorque se trouve, encore, lourdement influencée par l'historien du XIXᵉ siècle J.M. Quadrado, brillant défenseur du conservatisme sous un vernis liberal. Ça veut dire, d'abord, qu'on nie l'existence de relations féodales à Majorque, et l'on y affirme une identité marchande presque "bourgeoise". Il n'y a qu'à lire les plus récents apports internationaux (par exemple de David Abulafia) pour trouver ce point de vue absolument débassé. Le but de ce travail est ce de rappeler qu'il y a "une autre" histoire médiévale de Majorque (inspirée, inicialement par Miquel Barceló), qui, en partant de l'étude de la société andalousi précédente, met en évidence que la conquête et la colonisation du nouveau royaume résultent d'un processus dominé par la rente féodale, bien qu'influencé par les pouvoirs royaux et marchands.

Texto completo:


PDF


Copyright (c) 1996 Consejo Superior de Investigaciones Científicas (CSIC)

Licencia de Creative Commons
Esta obra está bajo una licencia de Creative Commons Reconocimiento 4.0 Internacional.


Contacte con la revista aem@imf.csic.es

Soporte técnico soporte.tecnico.revistas@csic.es