Anuario de Estudios Medievales, Vol 26, No 2 (1996)

La imagen del Miramamolín al Nasir (1199-1213) en las fuentes cristianas del siglo XIII


https://doi.org/10.3989/aem.1996.v26.i2.676

Martín Alvira Cabrer
Universidad Complutense de Madrid, España

Resumen


[fr] Dans les sources chrétiennes contemporaines, les images du caliphe almohade Muhammad al-Nasir, le Miramamolin vaincu dans la grinde bataille de Las Navas de Tolosa (1212), permettent d'observer des notions mentales et idéologiques partagées par l'Occident médiéval du XIIIe siècle. Pour l'Europe en général, la crainte au puissant Empire Almohade que reflètent les sources, servit à certains chroniqueurs, avec un esprit propagandiste, à favoriser la Croisade d'Espagne ou à enlever le prestige aux ennemis religieuse et politiques de la Papauté. Pour les espagnols, l'image de al-Nasir se centra en son rôle pendant la campagne de 1212. Sur le Miramamolin, les chroniqueurs projetèrent l'image de "l'autre" qui soutenait l'idéologie de la guerre de l'Occident chrétien. Si bien qu'aux vertus du roi vainqueur, Alfonse VIII de Castille —foi, humilité, courage, loyauté et générosité— s'opposèrent les vices du calife vaincu —incrédulité, orgueil, lâcheté, déloyauté et convoitise—, formant deux modèles opposés dont la finalité était, d'une part, exalter les chrétiens victorieux et, d'autre part, créer un recours explicatif de caractère religieuxprovidentiel avec lequel donner un sens, dans la mentalité des chroniqueurs, à la raison du desastre musulmans dans la bataille de 1212.

Texto completo:


PDF


Copyright (c) 1996 Consejo Superior de Investigaciones Científicas (CSIC)

Licencia de Creative Commons
Esta obra está bajo una licencia de Creative Commons Reconocimiento 4.0 Internacional.


Contacte con la revista aem@imf.csic.es

Soporte técnico soporte.tecnico.revistas@csic.es