Anuario de Estudios Medievales, Vol 24 (1994)

Apertura y comprensión del Mediterráneo meridional peninsular al espacio europeo


https://doi.org/10.3989/aem.1994.v24.967

José Hinojosa Montalvo
Universidad de Alicante, España

Resumen


A la fin du Moyen Age, dans la Méditerranée Sud-Occidentale, convergent des routes, des gens, des marchandises, des nefs, des idées et des techniques novatrices qui, peu à peu, se diffusent à travers ses États riverains avec une intensité inégale. Ses terres, qui sont toujours des fron­tières, surtout maritime (pirates et corsaires), et ses villes portuaires (com­me Alicante) se revitalisent avec le commerce des pays atlantiques (Flan­dres) et la présence d'opérateurs économiques italiens et allemands. Une intense circulation d'hommes (esclaves, arabes et juifs expulsés) et de cul­tures, depuis l’Islam à la Renaissance italienne, avec la découverte de l'im­primerie, nous montre un monde vivant et à la fois refermé sur lui-même, qui continue à regarder davantage vers la Méditerranée que vers l'Atlanti­que.

Texto completo:


PDF


Copyright (c) 2020 Consejo Superior de Investigaciones Científicas (CSIC)

Licencia de Creative Commons
Esta obra está bajo una licencia de Creative Commons Reconocimiento 4.0 Internacional.


Contacte con la revista aem@imf.csic.es

Soporte técnico soporte.tecnico.revistas@csic.es